The Rainbow

Quel amour est idéal, qui est normal?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Prise au piège de mes propres sentiments

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shannon Kyukei



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 20/02/2011

MessageSujet: Prise au piège de mes propres sentiments   Dim 20 Fév - 13:56

Je suis actuellement dans une situation assez particulière et dérangeante (j'ai le don de toujours me mettre dans ce genre de situations --'). Je ne suis pas venue pour me plaindre, juste parce que j'ai besoin de parler. Je m'explique (je suis partie pour raconter ma vie, si vous en avez marre ne lisez pas jusqu'au bout, je ne vous en voudrais pas) :

Il y a presque un an, j'ai fait la connaissance d'une fille (qu'on appellera Misa) au collège (elle était en 3e et moi en 4e) parce qu'elle parlait des dates de la Gay Pride avec quelqu'un, et que, passant à côté d'elle à ce moment là, j'ai tilté et j'ai engagé la conversation. C'est le genre de fille qui s'entend avec tout le monde, que tout le monde adore, totalement out et sans complexes. Enfin bref, on s'est tout de suite bien entendu. Puis les vacances d'été sont arrivées, elle est allée au lycée et on s'est perdues de vue.
Cette année (scolaire), je me suis lié d'amitié avec un de mes camarade de classe (actuellement mon meilleur ami) et qui s'est avéré être un ami proche de Misa. Grâce à lui j'ai donc repris contact avec elle, et depuis on se voit environ deux fois par semaine, depuis plusieurs mois maintenant. Depuis le début j'ai toujours eu des doutes sur la nature de mes sentiments à son égard.
Il y a un mois environ, elle m'a demandé de lui rendre un service (par sms) : Sa mère détestant sa petite amie (Enya), elle m'a demandé de "sortir" avec elle (enfin, officiellement, pas en réalité) pour faire croire à sa mère qu'elle l'avait quittée. J'ai accepté de jouer le jeu, car tout ce qui m'importait (et m'importe toujours) c'était son bonheur. Résultat : Pour tout le monde je suis "la fille trop bizarre, suicidaire et dépressive, qui sort avec Misa, la lesbienne que tout le monde adore et qu'il est impossible d'avoir".

A force de jouer le jeu, j'ai fini par le prendre au sérieux inconsciemment, et je suis tombée amoureuse d'elle. Maintenant elle hante mes pensées, je ne pense plus qu'à elle jour et nuit, enfin bref, les symptômes classiques de l'amour --'.
Je veux constamment être avec elle, je m'éloigne peu à peu des autres, je suis dans ma bulle... Je ne peux parler qu'avec mon meilleur ami (celui grâce à qui j'ai revu Misa) qui a un vrai esprit de fille et qui a deviné avant moi que j'étais amoureuse d'elle (il est au courant de toute l'histoire, donc de sa réelle petite amie Enya).
L'autre jour (lundi en fait), des gens au collège me charriaient (comme d'habitude) sur ma relation avec Misa ("comment Misa peut s'interresser à une fille comme toi ?), sauf que cette fois je n'ai pas eu la force d'y faire face, donc hypersensible que je suis je me suis éffondrée en larme, personne n'a rien compris, ce qui a accentué encore plus ma réputation de tarée malade mentale. Mon meilleur ami est venu me prendre dans ses bras pour me consoler, il ne m'a pas posé de question, il a juste attendu que je me calme (je l'adore ce type, il est génial). Pour me réconforter il me dit que je suis la clef qui permet le bonheur de Misa, que grâce à moi elle peut être heureuse avec la personne qu'elle aime.... Sauf que je culpabilise à mort parce que contribuer à son bonheur devrait suffir au mien, je ne devrais pas être égoiste à ce point et la vouloir pour moi toute seule.

En ce moment j'ai très envie de me couper, pour évacuer toute la haine que j'ai envers moi-même, sauf que j'ai promis à Misa que je ne le referai plus... Et pour moi trahir cette promesse ce serait comme la trahir, elle.
Donc je suis coincée dans mes propres sentiments, je ne peux plus rien faire (ou plutôt je n'ai plus envie de rien faire), je ne pourrais plus la voir avant 10 jours à cause des vacances. Elle me manque terriblement, et je ne m'alimente presque plus (d'ailleurs ça me fait souffrir de voir ma mère s'inquiéter à mon sujet).
Je vois une psy régulièrement, sauf que je ne la verrai que dans un mois, et que je n'arrive pas à me confier à elle (elle m'a demandé si j'avais un petit ami, puis si je voulais en avoir un, je lui ai juste répondu négativement, je n'ai pas osé lui parler d'UNE petite amie).
Enfin bref je sais plus quoi faire, je suis perdue...
Merci beaucoup à ceux qui m'ont lu jusqu'au bout, je suis désolée d'avoir pris vos précieuses minutes avec mes histoires tordues.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuyu

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 33
Localisation : sur la lune
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Prise au piège de mes propres sentiments   Dim 20 Fév - 15:16

Shannon, tu as fais l'erreur de jouer au jeu de se faire passer pour la petite amie de la fille qui te faisait craquer .. Tu t'en rend bien compte, donc je ne ferai pas la morale.

Je pense que tu devrais te renseigner sur le vrai couple, si Misa aime sa tite amie ou pas, pour voir si tu as une chance avec Misa.

Il faut aussi que tu stop le jeu, tu prends ton courage à deux mains, pour lui parler sérieusement, dire que tu es lesbienne, et que tu craques sur quelqu'un sans forcément lui dire que c'est elle. Tu verras par la suite.

Et surtout, ne te mutile pas ! Franchement, ça sert à rien, ça n'arrangera pas les choses, et puis je pense que tu es jeunes encore, donc fais pas cette connerie là. Là tu ferais ton égoiste en ne pensant pas à tes proches et à ton entourage. ( je sais de quoi il en tourne vu qu'une amie vient de perdre sa nièce y a 5 jours, elle s'est suicidée, et ça la fou mal tout comme la famille.. ) Donc interdit toi, de penser à des solutions de se faire mal pour se faire du bien.

Et demande à Misa, pourquoi elle t'a choisit, ce n'est pas par hasard qu'elle te l'a demandé, peut être qu'elle cherche une échappatoire aussi de son côté. ( une hypothèse )

Et ne te rends pas malade pour quelqu'un qui se fou de toi, et t'utilise comme objet si tu découvres cette vérité là. Passe à autre chose, le temps fera les choses et tu verras que tu as juste idéalisé une conne.

Je connais très bien le phénomène de "ma bulle".

Donc à toi de prendre les choses en mains, de réfléchir, et d'être forte, et de faire ton bonheur à toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily
Admin2
avatar

Nombre de messages : 291
Localisation : quelque part en France ...
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: Prise au piège de mes propres sentiments   Dim 20 Fév - 18:54

Bonjour Shannon,

Comme Yuyu l'a dit jouer peut être dangereux !

La meilleure solution est de parler avec Misa. Il faut qu'elle sache que tu ne peux pas continuer ce petit jeu et que cela te fait souffrir.

Il faut aussi que petit à petit tu parles à ton psy de ton attirance pour les filles. Si tu veux que ce soit bénéfique il faut qu'elle sache tout ça. Je sais que ce n'est pas simple "est-ce qu'elle va me juger etc" mais il est très difficile d'aider quelqu'un si ne se livre pas sur une partie aussi importante de sa vie.

Comme Yuyu: surtout ne te mutile pas ! Cela ne règle absolument pas les problèmes. Tu penseras peut-être être soulagé sur le coup mais ce n'est que du bluff !

Ne gardes pas tout ça pour toi ! Ton meilleur ami est là et c'est déjà beaucoup ! N'hésites pas à revenir nous voir si tu en ressens le besoin.

Plein de courage et surtout ne t'inquiètes pas il y a toujours une solution à tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelwordtinabette.tchatcheblog.com/
Shannon Kyukei



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 20/02/2011

MessageSujet: Re: Prise au piège de mes propres sentiments   Lun 21 Fév - 18:23

Merci beaucoup pour vos réponses.
Finalement hier après midi, il y a eu un changement de programme express et j'ai pu la voir. Sur le moment j'étais trop contente, je sautais de joie rien qu'à l'idée de pouvoir lui parler, la regarder, lui faire des câlins, la sentir à côté de moi... Enfin bref, ce bonheur a été de courte durée, car une fois avec elle elle m'a dit, les larmes aux yeux, que sa petite amie l'avait quittée la veille.
A ce moment là, il y a eu un mélange de sentiments dans ma tête : d'abord j'étais abasourdie par ce qu'elle venait de me dire, je n'y croyais même pas ; puis une fois mes esprits retrouvés, je me suis sentie très mal de la voir souffrir... Et en même temps je culpabilisais d'avoir ne serais-ce qu'imaginé ce moment auparavant, de même avoir presque souhaité qu'il arrive (sans les larmes évidemment). Bref, une après-midi avec Misa contre moi, certes, mais les joues humides et pleurant sur mon épaule... À choisir je crois que j'aurais préféré qu'elle ne rompe pas avec Enya.

@ Yuyu : Misa sait que je suis lesbienne, c'est d'ailleurs grâce à ça qu'on a sympathisé, et je pense qu'elle se doute de quelque chose à propos de mes sentiments pour elle.
Je suis vraiment désolée de ce qui est arrivé à ton amie, le suicide n'est vraiment pas une bonne solution, j'en suis consciente.
J'ai arrêté l'automutilation pour elle, et jamais je ne pourrais recommencer sachant que je lui ai promis d'arrêter. C'est d'ailleurs une bonne chose, car ça faisait plus d'un an que j'essayais d'arrêter en vain.
Misa m'a demandé à moi de jouer le jeu car elle n'est pas assez proche de ses autres amies pour leur demander ce service, et qu'avec mon meilleur ami ça n'aurait pas été crédible (bien trop efféminé, et Misa ouvertement lesbienne).

@ Lily : Je n'arrive vraiment pas à parler avec les psys en général. Celle-ci n'arrivait tellement pas m'analyser qu'elle a du demander à ma mère de rester avec moi pendant les séances, histoire qu'elle est de quoi travailler (du coup c'est elle qui parle, moi j'ai juste à donner mon avis...). Je sais pas pourquoi, mais les mots restent bloqués dans ma gorge. Je me vois pas vraiment parler de mon attirance vers les filles avec elles (ma mère est au courant depuis un moment, mais j'ose pas parler de ça devant elle).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuyu

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 33
Localisation : sur la lune
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Prise au piège de mes propres sentiments   Mar 22 Fév - 19:01

Wouah, l'évènement ..

Je crois que vous allez avoir un peu de temps à vous parler, et surtout à vous découvrir, mais elle doit d'abord faire le point avec sa relation.

On casse, on se remet ensemble, on casse, c est la mode .. enfin je vois beaucoup de cas de figure ainsi.

Apprends à parler avec ta maman, entraine là doucement dans la conversation et laisse la te poser des questions .. sauf si elle a peur de te frustrer.

Je ne connais pas le genre de relation tu as avec elle. proche ou neutre ? amie ou maman poule ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prise au piège de mes propres sentiments   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prise au piège de mes propres sentiments
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'embuscade prise au piège!!
» ayé, la décision est prise !
» allaitement et prise de poids ou pas du bébé
» Bleu énorme suite à prise de sang
» questionnement sur la prise en charge alimentaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Rainbow :: The Rainbow :: amour-
Sauter vers: